Audit énergétique

« L’audit énergétique doit permettre, à partir d’une analyse détaillée des données du bâtiment, d’établir une proposition chiffrée et argumentée de programmes d’économie d’énergie. »

ADEME

 

01

Contact préliminaire

Le contact préliminaire consiste en :

  • Une prise de connaissance des lieux, des activités et usages énergétiques, audits et études antérieures,
  • Une identification, des usages (chauffage, climatisation des locaux, production et distribution de fluides caloporteurs, de froid, ventilation et usages auxiliaires),
  • La définition du périmètre de l’audit, du degré d’approfondissement.

02

Réunion préparatoire de lancement

Cet entretien de lancement a pour objectif de préciser les modalités d’interventions. Au cours de celle-ci les points suivants seront évoqués et donnera lieu à la rédaction d’un compte-rendu :

  • L’organisation de la gestion du projet
  • La composition de l’équipe
  • Le planning d’intervention (visites sur site, réunions de travail, phases d’étude, …)
  • L’accès aux sites et l’identification des règles de sécurité
  • Inventaire des documents nécessaire à la bonne exécution de la mission comprenant les points de réglages et limites opérationnelles des conditions environnementales,
  • Usage du bâtiment
  • Confort du bâtiment (enquête des occupants)
  • Comptage en place (plan de comptage),
  • Facturation
  • Attente des travaux,
  • Les moyens financiers disponibles pour l’opération de rénovation,
  • Les pistes d’actions envisagées.

03

Collecte des données et relevés sur site

Cette phase, consiste en la collecte, la revue et l’analyse des données disponibles et nécessaires à l’analyse de l’efficacité énergétique, dont :

 

  • La liste des bâtiments et leurs caractéristiques énergétiques et d’exploitation : plans, composition des parois, équipements de chauffage, ventilation, éclairage, …
  • La liste des équipements, processus, systèmes, leurs caractéristiques énergétiques et d’exploitation (pour tous les procédés et usages énergétiques), leur âge et leur état, la durée de vie du procédé
  • Inventaire des modifications ou projets en cours ou à venir ayant un impact énergétique Identification des services énergétiques fournis par des prestataires (ex : exploitation et fourniture de vapeur par un prestataire), choix du périmètre d’audit
  • Historique des audits, diagnostics, études et contrôles énergétiques réalisés antérieurement et les résultats
  • Les données historiques : factures et éléments tarifaires des achats d’énergie, données de gestion (flux énergétiques et de production estimés ou comptés)
  • Tout autre élément impactant l’efficacité énergétique (variation du prix du l’énergie)

04

Visite de terrain

Les visites sur site auront pour objectif :

  • L’inspection des activités énergétiques, des systèmes et équipements et la réalisation des mesures énergétiques,
  • La confirmation ou le complément des données collectées lors de la phase précédente,
  • L’identification des pertes d’énergie et des opportunités d’amélioration,
  • La réalisation des campagnes de mesure adaptées au degré d’approfondissement nécessaires pour la quantification des indicateurs de performance énergétique et l’évaluation des opportunités d’amélioration de l’efficacité énergétique
  • La réalisation d’une analyse du bâti et des équipements (Installations de chauffage, conduits avec fluides caloporteurs, installations de ventilation…) avec une caméra thermique permettant de visualiser les déperditions,
  • Appréhension du comportement des utilisateurs et de leur impact sur la consommation énergétique et l’efficacité énergétique,
  • Elaboration de propositions préliminaires en faveur d’opportunités d’amélioration de l’efficacité énergétique.

05

Bilan énergétique

Le bilan énergétique consiste en :

  • L’établissement de la situation existante de la performance énergétique : répartition par usage et type d’énergie, évaluation des flux énergétiques et des pertes d’énergie, bilan énergétique des objets audités, évolution dans le temps, …
  • La définition de ratios ou indicateurs de performance énergétique, de consommation de référence
  • La comparaison de la technologie des équipements utilisés comparée à celles des équipements les plus efficaces disponibles sur le marché
  • L’évaluation des opportunités d’amélioration de l’efficacité énergétique : économies d’énergie, financières, investissements nécessaires, retour sur investissement, …
  • Le classement des actions d’économie d’énergie en fonction de critères réglementaires et convenus
  • La recherche de la valorisation des actions par les certificats d’économie d’énergie

 

06

SIMULATION D’AMELIORATION ENERGETIQUE & PRECONISATIONS

Une fois que le modèle thermique de l’existant réalisé, nous procéderons au calcul des préconisations. Il s’agit dans cette phase d’envisager des améliorations, d’évaluer leur impact en termes de réduction de consommation ainsi que le montant des investissements.

Pour chacun des scénarios d’amélioration, nous préciserons par établissement/site :

  • Le descriptif de l’installation concernée
  • Un descriptif de l’amélioration proposée
  • La consommation annuelle économisée
  • Le gain financier
  • Le temps de retour sur investissement brut
  • Les aides mobilisables.

07

Analyse financière

Une analyse financière des différentes préconisations est réalisée de manière à faire ressortir les bénéfices de chaque solution. Une comparaison de ces solutions est également effectuée en termes de coût et de consommation énergétique. Le retour sur investissement brut et les aides mobilisables sont précisés.

Le choix du scénario de rénovation énergétique final relèvera du libre choix du donneur d’ordre.

08

Restitution du rapport

Le rapport final d’audit énergétique contiendra différents scénarios de rénovation ainsi que plusieurs indicateurs énergétiques, environnementaux et financiers permettant d’obtenir des outils d’aide à la décision. Les éléments donnés par le maître d’ouvrage conditionnent la précision de l’audit énergétique.

09

Réunion de clôture

La réunion de clôture se termine par la présentation des résultats de l’audit de manière à faciliter les prises de décision de l’organisme. Un suivi complémentaire peut être discuté.