0344572170 contact@oxivi.fr

Quand le végétal a le vent en poupe…

Ces dernières années, le changement des mentalités et la prise de conscience de notre impact sur l’environnement ont poussé les industries du monde entier à s’adapter afin de devenir plus éthique. 

Green roof toiture végétalisée

Si pour certaines entreprises, c’est une véritable volonté de fond que de contribuer à un projet porteur de sens pour le bien commun, d’autres le fond uniquement pour satisfaire une demande de plus en plus regardante sur la provenance des produit et leur impact sur l’environnement.
Le secteur du bâtiment et de la construction n’est pas exclu de cette tendance de fond.
L’essor des matériaux dit « biosourcés » (matériaux issus de la matière organique renouvelable, biomasse), « géosourcés » (matériaux issus de ressources d’origine minérale), l’installation de dispositifs E.N.R. (énergie renouvelable) tels que des panneaux solaires sont de plus en plus fréquent, même chez des particuliers. Il en va de même pour les toitures végétalisées.

Mais finalement…qu’est-ce qu’une toiture végétalisée ?

Une toiture végétalisée (ou toit végétal) consiste à aménager une toiture en y plantant des végétaux de différentes sortes afin de créer un micro-écosystème autonome. C’est une façon astucieuse de ramener de la verdure dans nos villes et d’améliorer la qualité d’air que nous respirons. La place des toitures végétalisées tend à s’accroître aussi bien en milieu urbain que rural, une partie du CO2 rejeté dans la ville est ainsi absorbé par la toiture végétalisée. Cela permet de rafraîchir l’air ambiant et ainsi de lutter contre les îlots de chaleur dans les villes.
Les villes étant de plus en plus bétonnée, l’eau a du mal à s’infiltrer dans les sols lors des fortes pluies. Les toitures végétalisées permettent une meilleure perméabilité du sol en absorbant une partie de l’eau de pluie.

Et si vous aussi, vous sautiez le pas ? Pour vous aider à faire votre choix voici les différents types de toiture et leurs caractéristiques.

Si vous souhaitez installer une toiture végétalisée sur votre maison, plusieurs solutions s’offrent à vous.

La toiture végétalisée extensive :

Épaisseur du substrat de 4 à 12 cm
Idéal pour les plantes tel que les sedums, la joubarbe, la ciboulette, la marguerite, le lin, la lavande, la sauge, le thym…. Ne dépassant pas une vingtaine de centimètre
C’est la plus adaptée à nos régions tempérées, car aucun arrosage n’est indispensable.
C’est le type de toiture le plus économique

La toiture végétalisée intensive :

Convient à n’importe quelle plante
Nécessite un entretien relativement important
Est plus onéreux qu’une toiture extensive
Seule une structure en béton convient à une toiture végétalisée intensive, car l’épaisseur du substrat implique un poids supérieur. 

 

Les conditions pour la mise en place d’une toiture végétalisée

Avant de vous lancer à corps perdu dans la réalisation d’une toiture végétalisée, sachez que quelques prérequis sont nécessaires à sa mise en place.
L’inclinaison de la pente du toit ne doit pas être supérieure à 20%. Plus la pente est importante et plus la tenue du système et la rétention d’eau doivent être efficace.
Dans certains cas particuliers, la pente du toit peut être supérieure à 20 %, il est alors obligatoire d’utiliser un système de retenue des substrats afin de retenir l’écoulement trop rapide de l’eau et des minéraux.

Il convient aussi de vérifier la charge maximale supportée par la structure.
Une toiture végétale extensive pèse entre 75 et 180 kg/m².
Une toiture intensive pèse entre 500 et 2000 kg/m².
La toiture doit être suffisamment résistante pour pouvoir supporter de tels charges.

Les avantages à la mise en place d’une toiture végétalisée

 En plus de tous les avantages inhérents à la présence de végétation en milieu urbain, les toitures végétalisées permettent de garantir un confort d’été supérieur en évitant les halos de chaleur.
La température intérieure est alors rafraichie par la végétation l’été car elle absorbe les rayons du soleil et empêche qu’ils se reflètent sur la paroi.


La présence d’une toiture végétalisée favorise aussi le confort acoustique des habitants en participant activement à l’isolation sonore du bâtiment. Les toitures végétalisées sont d’excellents insolents phoniques, car elles absorbent une grande quantité d’ondes sonores.

En guise d’exemple, un substrat de 12 cm peut réduire les bruits de près de 40dB.

La mise en place d’un système de récupération des eaux pluviales :
Une toiture végétalisée agit comme un filtre pour l’eau de pluie et permet ainsi d’éliminer une partie des polluants comme les particules. La récupération de l’eau de pluie se fait à partir d’un récupérateur d’eau de pluie composé d’une cuve pour le stockage de l’eau (protégé des agressions extérieures par un filtre) et d’un tuyau qui relie la cuve aux gouttières du toit. Il peut être alors intéressant de penser à récupérer cette eau moins polluée pour un usage domestique.


Réglementation :
Si vous souhaitez en savoir davantage sur les toitures végétalisées et en particulier sur les toitures en bois (toiture végétalisée extensive) vous pouvez consulter le NF DTU 43.4 sur les toitures et éléments porteurs en bois. (Normes françaises – Document Technique Unifié)


Le coût :

Le coût d’une toiture végétalisé est variable.
Pour une toiture végétalisée extensive, le coût est d’environ 100 euros au mètre carré (isolation, étanchéité et pause comprise).
Pour une toiture végétalisée intensive, le coût se situera autour des 300 euros au mètre carré.