Etude thermique

RT 2012 / RE 2020

L’étude thermique permet d’évaluer la performance énergétique d’un projet de construction. Elle aborde les potentielles consommations d’énergie du bâtiment selon les choix techniques des matériaux et équipements choisis (ventilation, …).

Qu’est-ce qu’une étude thermique ?

Contexte réglementaire thermique

La réglementation thermique, ou RT, est la réglementation encadrant les caractéristiques de construction des bâtiments neufs. Pour cela, la RT s’intéresse à 3 coefficients principaux :

  • Le besoin bioclimatique (Bbio),
  • Le coefficient d’énergie primaire (Cep), 
  • Et le TIC (Température Intérieure de Confort).

Contexte environnemental RE2020

La RT 2012 laissera place à une nouvelle réglementation des bâtiments, appelée la Réglementation Environnementale 2020. Applicable au 1er janvier 2022, celle-ci introduira de nouveaux objectifs plus ambitieux pour limiter les émissions de gaz à effet de serre émis par le secteur du bâtiment.

Elle tient compte de critères clés tels que :

  • Energie sobre et décarbonée : pour répondre à l’urgence climatique, il est nécessaire de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre et d’inverser la tendance en encourageant la neutralité carbone.
  • Impact carbone : mesuré au travers de l’analyse du cycle de vie du bâtiment, on s’intéresse désormais à toutes les grandes étapes d’un projet : construction, fabrication, transport, démolition, recyclage, … 
  • Confort d’été : pour garantir des étés frais.

    Réduction carbone & bâtiment à énergie positive

    Qu’est-ce que c’est ?

    Le gouvernement impose une nouvelle directive forte en matière de chauffage et veut supprimer les énergies fossiles dès 2024. L’application de la RE2020 sera progressive, avec notamment, à partir de 2021, un seuil maximal d’émission carbone fixé à :

    • 4 kgCO2/m²/an pour la maison individuelle excluant les systèmes ayant uniquement recours au gaz.

     

    •  14kgCO2//m²/an pour les logements collectifs, rendant encore possible l’installation d’un chauffage au gaz, avant d’être revu à 6 kgCO2/m²/an en 2024.

      Recours à la chaleur renouvelable

      Un seuil maximal de consommation d’énergie primaire non renouvelable sera enfin défini et systématisera le recours à la chaleur renouvelable. Par ailleurs, le Gouvernement réaffirme sa volonté d’empêcher le retour massif du radiateur électrique (convecteur à effet joule).